Rennes le Chateau
l'énigme et les personnages qui ont cotoyés l'histoire

 Le diable de Rennes le Chateau
 

17 Janvier Annonces Avant Saunière Avens Chateaux Chercheurs Croix
Curés Découvertes Décryptage Divers Documents Eglises Forum-Secours
Fouilles Franc-Maçonnerie Hypothèses

Insolite
Journal Les Mines Liens
Littérature Logis Météo NEWSLETTER Personnages Pierres Gravées Poussin
Prieuré de Sion Souterrains NEW T'CHAT FORUM Templiers Tombeaux

L'hostellerie de Rennes les bains, hôtel restaurant 

Pays de Couiza est le site des 24 communes du territoire, dans l'Aude, ou se situe Rennes le Chateau, Rennes les Bains, et les autres...
Le Centre de Tourisme Equestre de Blanchefort à Cassaignes 

 

PERSONNAGES

 

Léopold Decarayon Latour
2 97 1850

Un des piliers du petit lavoir de Rennes les Bains est gravé d’une inscription qui nous a toujours intrigué. Nous n’avions jamais eut de renseignements sur qui était ce personnage Leopol Decarayon La Tour et voilà que le 10 février 2008 un document d’un historien Bordelais parle de cette famille.

Vol du buste Carayon La Tour au cimetière de la Chartreuse à Bordeaux
Lu ce matin dans Sud Ouest sous la plume de Florence Moreau :
"Dimanche 10 février, alors qu'il venait prendre des photos pour un ouvrage à venir, un jeune retraité a constaté que le tombeau-chapelle de la famille de Carayon La Tour, situé au cimetière de la Chartreuse à Bordeaux avait été délesté d'un buste en bronze de son plus célèbre représentant, Joseph
(...) Sénateur retiré à Virelade. Rue, caserne, caveau :
Joseph de Caraillon la Tour n'est pas un nom inconnu dans le quartier. Selon le guide illustré « La chartreuse de Bordeaux », qui recense les principaux mausolées du cimetière, Joseph de Carayon la Tour est né à Bordeaux, le 10 août 1824.

Quand les voleurs nous font découvrir l’histoire

Un des piliers du petit lavoir de Rennes les Bains est gravé d’une inscription qui nous a toujours intrigué.

« Élève de polytechnique, il commanda le troisième bataillon des mobiles de la Gironde pendant la guerre franco-allemande.
Chevalier de la Légion d'honneur après l'héroïque bataille e Nuits, il refusa le grade de lieutenant-colonel pour rester à la tête de son bataillon ».
Passionné de chiens _il fut à l'origine de la race du gascon saintongeais _ il s'est retiré au château de Virelade où il est décédé en 1886. L'église du village porte la trace de son passage. Il avait été nommé sénateur inamovible en 1878.

"Fayre pla, layssa dire", Faire bien, laisser dire, telle était la devise de la famille de CARAYON LATOUR
Héros de la guerre franco allemande de 1870, Joseph de Carayon Latour commanda le 3ème bataillon des mobiles de la Gironde, détaché dans l’Est.
Le château a consacré une salle d’honneur à cet illustre bataillon.
Elu représentant de la Gironde sur une liste conservatrice, il fut reconnu comme un des chefs du parti légitimiste sur le plan national et la personnalité la plus marquante du légitimisme girondin avec le marquis Amédée de Lur Saluces.
En 1878, il est nommé sénateur.
Sa vie sociale fut importante aussi bien à Paris qu’à Bordeaux.
Elève de l’Ecole Polytechnique, il géra tout d’abord les nombreux intérêts de sa famille , dont le domaine de Virelade à 5 km de Grenade, acquis en 1851.


Pionnier de l’agronomie, il fut lauréat de la prime d’honneur pour ce domaine en 1867. Membre du Comité des Courses du Jockey Club, du Comité de la Société Hippique de France et du Conseil Supérieur des Haras, il était reconnu comme un veneur distingué.
Il a créé la race dite du « chien de Virelade », un des chiens de meute les plus appréciés.
La meute de Grenade obtient le prix d’honneur au concours international de Paris en 1863 ; le célèbre peintre Jardin l’a reproduite sur un tableau.
Un mécène très investi dans les questions religieuses et philanthropiques, J. De Carayon Latour cumulait les présidences et les responsabilités : le conseil d’administration du quotidien royaliste « La Guienne », la société civile de Saint Joseph de Tivoli, la grande école catholique de Bordeaux, le Comité des Ecoles libres de la Gironde.
Le buste du baron, œuvre du sculpteur Chapus et résultat d’une souscription publique, fut installé après sa mort dans la mairie de Bordeaux.

Léopold Decarayon Latour 1824/1890 était donc le frère du sénateur girondin Joseph CARAYON-LATOUR –
Marie-Octave Léopold de CARAYON-LATOUR était membre de la loge Saint Lucien du grand orient de France –

Une question nous vient à l’esprit : qui a gravé cette inscription et à quelle occasion ?

 

 

 

 


E-Mail : Contact

Retour à l'accueil